samedi, 24 février 2018
French Arabic English

Delta-Cargo-and-Air-France-banner.png

KaridjoMahamadou1

Le tristement célèbre ministre de la défense nationale sous le premier mandat d’Issoufou Mahamadou, est de retour dans la gestion des affaires publiques. Karidjo Mahamadou alis « Lékéké », ainsi que le surnomme ses intimes, est nommé ministre des transports à l’issue du remaniement du gouvernement intervenu ce lundi 30 octobre 2017, remplaçant le ministre démissionnaire Omar Hamidou Tchiana qui dit avoir quitté le gouvernement par respect à des « principes » et à ses « convictions ». Politiques.

Karidjo Mahamadou quitte ainsi son poste de président de Haute Cour de justice, une juridiction politique rattachée à l’assemblée nationale qui a pour rôle de juger les faits et actes condamnables commis par les membres de l’exécutif. Sa non reconduction dans l’équipe gouvernementale au lendemain des élections de février 2016 a été interprétée  par certains observateurs de la scène politique comme une rupture de confiance entre lui et le président de la république par rapport aux présumées malversations financières évoquées par la presse nationale et internationale relativement à l’achat des matériels des forces armées de son pays.

A l’époque plusieurs journaux avaient fait cas des « affaires scabreuses » que ce ministre aurait entretenues avec un certain Boubacar Hima plus connu sous le nom de « Style féroce ». Aucune enquête n’a permis d’en savoir plus du fait de la nature de la question jugée très « sensible et stratégique » pour ne pas en parler publiquement au risque de violer des « secrets-défenses », avaient aveuglement soutenu certains proches du pouvoir en place. Donc le blackout-out arrangerait Karidjo et tous les responsables politiques à cette époque.

Il faut dire qu’aujourd’hui toutes ces spéculations sont derrière lui étant donné que le magistrat suprême ne lui a pas non plus tenu aucune rigueur par rapport à ses frasques politiques, notamment l’organisation des meetings de précampagne, à un moment où les forces armées de son pays se battaient contre les éléments de secte Boko Haram. Son retour aux « affaires » fait de lui un homme neuf qui jouit toujours de la confiance du patron.

Ajouter un Commentaire

Articles recents

Publier le 06/02/2018, 23:25
niger-la-societe-civile-apporte-son-soutien-aux-journalistes-dans-leur-combat-pour-la-defense-de-leur-metier-et-de-leurs-entreprises Le collectif des organisations de la société civile nigérienne a apporté, à travers une déclaration rendue...Lire plus...
Publier le 04/02/2018, 14:08
niger-plusieurs-medias-et-journalistes-independants-denoncent-des-nouvelles-tentatives-pour-etouffer-la-liberte-de-la-presse Réunis, expressément ce dimanche 04 février 2018, à Niamey pour se prononcer sur la situation désastreuse et fragile...Lire plus...
Publier le 22/01/2018, 19:36
niger-ces-armees-etrangeres-qui-ne-servent-a-rien Encore cette semaine des écrits acerbes, pour dénoncer l’invasion progressive du vaste territoire nigérien par des...Lire plus...
Publier le 20/01/2018, 19:26
niger-plusieurs-ministres-dans-l-expectative-depuis-l-annonce-d-un-mechant-remaniement-du-gouvernement Plusieurs ministres des partis alliés ne savent plus à quel saint se vouer depuis l’annonce par les communicants du régime...Lire plus...
Publier le 16/01/2018, 19:40
niger-vers-un-bras-de-fer-entre-agents-de-la-nouvelle-cimenterie-du-niger-et-le-patronatDes grosses inquiétudes menacent la survie de la Nouvelle Cimenterie du Niger, Diamond SA de Malbaza, a appris Niger Dépêches ce lundi...Lire plus...

Connexion

VIDEOS RECENTES

Plus de vidéos <

Abonnez vous à la newsletter