mardi, 21 novembre 2017
French Arabic English

banner.jpg

Delta-Cargo-and-Air-France-banner.png

rseau lectrique

La fin des délestages et coupures prolongées d’électricité n’est pas pour demain au Niger. En effet, selon plusieurs sources dignes de foi, la coopération en matière de fourniture d’électricité entre le Niger et son grand voisin le Nigéria arrive à échéance en décembre 2017. A moins d’une nouvelle reprise de ce partenariat, c’est qui est peu probable indique-t-on au passage, le Niger pourrait connaître plus de difficultés qu’il n’en a connues depuis plus de cinq ans en matière de fourniture électrique.

La menace de cessation complète d’approvisionnement en électricité à partir du Nigéria est devenue réelle ces derniers mois et celle-ci serait liée au non-paiement des arriérés que la nigérienne d’électricité Nigelec doit à la Compagnie d'énergie électrique nigériane  (NBET) Company Plc et à la Compagnie de transmission du Nigéria (TCN).

Selon une information du site d’information Naija24 News datée de 13 août dernier, le cumul d’arriérés dus par la NIGELEC s’élèverait à 14,45 millions de dollars, montant référencé dans le procès-verbal de la 17e réunion du secteur de l'énergie, tenue  à Abuja.

La même source avait indiqué qu’un mémo discret de l'agence nigériane d'électricité a été envoyé à NIGELEC de la République du Niger et à la Communauté Electrique du Bénin (CEB) de la République du Bénin, «exigeant le paiement de leurs dettes ou risqueraient d'être coupés».

Pour garantir son indépendance énergétique le Niger peine à mettre en œuvre le volet énergie du programme Kandadji. Le régime actuel a trouvé une solution alternative en créant une centrale à vapeur de près de 100 Mégawatts sur la rive droite du fleuve Niger à Gorou Banda. Malheureusement, la création de cette centrale n’a pas mis la ville de Niamey et ses environs hors des coupures d’électricité. Pire, les choses n’ont fait que se compliquer plus que par le passé.

Le problème d’approvisionnement en électricité est un coup dur pour l’économie nationale du pays tout entier qui tourne au rythme des coupures intempestives. C’est dans ce contexte que le régime a prévu dans le cadre de sa loi des finances 2018 une augmentation assez significative du prix du kilowattheure. 

Connexion

banner_sharp_06.jpg

VIDEOS RECENTES

Plus de vidéos <

Abonnez vous à la newsletter